Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 12:17
Liberté

Le sable de la joie pure s’échappe de mes mains

S’élançant, soulevé, des plis de mes jointures

Rejoint en fond de nuit des souffles sans mesure

Quel ami quel amant rejoint-il à ce train

l’inspirante beauté, blanche et bleue, téméraire,

mon sablier fonçant vers l’horizon polaire

plantée comme un roseau je lui donne mes yeux

me rendant à la grâce dans les vents prodigieux

impossible vertige, je reste au bord de l’eau

verglacée des banquises

l’improbable abandon me nargue et me défie

je suis un château d’eau

quelle dernière balise

pour éclairer la danse des vents dans les nuages

quelle dernière avance

m’affranchit des hantises

et reporte les âges.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bojoy
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La maison dans les pentes
  • La maison dans les pentes
  • : Ecriture, poésie, dessin, peinture, musique, culture, échanges de beauté, table tournante de poésie, partage de rêves...
  • Contact

Amis, bienvenue...

  "Music is the best" - Franck Zappa

Evarrach-e.jpg" En pays de plaine, traffic de collines.

C'est la règle." Henri Michaux - Poteaux d'Angle

 

Recherche

Texte Libre

n’ayez pas l’air de rien, n’ayez l’air de personne

ayez l’air de comprendre plutôt que l’air de contester

surtout n’allez pas contre le plus grand nombre

car bien que ficelé, le troupeau se divise en de multiples miroirs

et son identité de groupe n’est pas son bruit de couloir

son téléphone arabe n’est pas un son de cloche

surfez dans les images toutes faites et le mélange de genres

soyez massepain, confiture,

yaourt grec

que votre sucre s’allège que votre volonté soit faite

pour plaire à tout le monde il y a trop de monde

le monde est bien trop vaste

dans le plus petit village les voisins se connaissent-ils

se dévisagent-ils, qui les étrangers de la porte à côté,

se détestent-ils, qui les mutants les bien intentionnés,

vouloir se regrouper, certes, faire une société,

se la représenter matin midi et soir, croire, et puis

passer à côté

Pages

Catégories