Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 14:02

Ah, c'est pas beau.

Voici que sur le blog s'affiche la publicité. En haut, à droite, sur fond blanc, perdez du poids, achetez des chaussures, vous cherchez du travail ? Cela n'a aucun sens.

C'est vraiment pas joli.

Je songe à déménager, ce blog devient moche.

Je songe à filer en douce, aller voir ailleurs si j'y suis.

Merci pour le bon vieux temps et adios. Oui, il va falloir que j'y songe.

Bah, tant de choses plus importantes dans cette vie... la poésie, ça se donne dans les yeux aussi... ça se vit... ça se publie dans un livre.

La toile, ce miroir de l'éphémère. A toujours vouloir passer plus vite, partout, on devient... rien.

Finalement 4 ou 5 visiteurs, c'est sans doute mieux que 1257.

Cette pub à côté, dessus, dessous, ça déprime.

Microscopique, vous laisser. Bon y'a personne de toute façon !

Juste un coup de gueule, un gros NON dans l'écran.

Allez, à plus !

JS

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 16:24

 

1.      PROGRAMME 2014

Samedi

15 h      OUVERTURE DU FESTIVAL  sur la place du village

 Pendant les  2 jours -

 Rencontres, dédicaces des auteurs, lectures

Expositions peintures – sculptures—photos

Exposition photos « la mémoire du village des Omergues »

 16 h     Lecture en balade avec Loïc Quintin    

16h30 Atelier enfants  les 2 j :fabrication de papier

17 h    Table ronde avec Fabrice Vigne, Patrice Favaro, F. Malaval

18h 15  apéritif  offert en music avec Yves ROBIAL   

20 h     Fin de la 1ere journée  (repas  à la salle  des Omergues)

    Dimanche

 10 h     Reprise du festival 

10h30  Atelier d’écriture par Jacky Humbert

10h30  Atelier  dessins  pour enfants

11h15  Table ronde  René Frégni ,  Philippe Carrèse

13 h     Repas des participants et pour tous ceux qui veulent s’y joindre

15 h     Table ronde avec Yves Bichet,  Françoise Bourdon

15 h     Atelier  tout public: :avec Kristine Ricatte

            fabrication de cerfs volants (une belle envolée d’écritures)

16h15 Table ronde André Bucher, Marc Graciano, Emmanuel Merle

 17 h  Atelier d’écriture avec Joëlle Soyer

 18h 30       CLÔTURE DU FESTIVAL

rencontres et animations gratuites

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 11:41

http://bojoye.tumblr.com/

 

https://24.media.tumblr.com/avatar_9d26366a8c79_128.png

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 14:49

...fil, de rasoir, d'oiseaux, d'amour, de femmes, de la vie.... la vie... la vie... en poésie.

Emission en lecture sur le site de Radio d'Ici :

http://radiodici.com/la-plume-a-loreille/

 

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 19:01

Paysage Versanne 160911

Atelier ratelier chapelier allez, faut que j'y aille, moi, c'est pas tout...

Il se trouve que je m'apprêtais hier à parler ici des jeux de couture, pardon, d'écriture que nous allons faire à Bourg une fois par mois à partir du 28 mars, ce qui m'enthousiasme beaucoup...

Sur ces entrefaits...

Mon article étant en attente dans les "brouillons" (pour la raison qu'en le faisant je fus interrompue par les choses de la vie), j'apprends que la séance de signature de mon bouquin que je devais faire à la Librairie de Paris de Saint-Etienne (ben oui, dans le 42, pas dans le 75) le samedi 30 mars est remise en question. J'explique un peu : bien que j'avions dit à mon éditeur que je ne pouvions pas participer le vendredi, parce que je travaille, je suis une poète qui travaille bêtement, 5 jours sur 5, vendredi compris, mais que le samedi bien sûr, cela ne posait aucun problème, et donc moi, pauvre poète obscure et modeste, poétesse qu'aucune brosse ne peut faire reluire, car une poète qui travaille ça ne rime à rien, ça n'a pas de beauté, ça n'existe pas ! (rien à voir, allez vous me dire... à voir !) mince, la phrase est trop longue, fourre-tout, chiante même... bien que, donc, et bien "on" m'avait  mis le vendredi ! Pour répartir équitablement la faute, je dirai que sans doute cela arrange la librairie et que mon éditeur et elle s'en fichent un peu... Ah, les aléas des jeunes écrivants... (merci Monsieur Volkovitch). Pour ce qui est de s'en ficher, je veux bien m'en ficher raussi !

Alors des signatures avec une poète qui n'est ni prof ni philosophe, qui n'a pas de copains bien placés dans le domaine, qui n'a pas fait parler d'elle, qui vivote dans son bled sans passer son temps à frapper aux portes de la renommée, ou de la reconnaissance, enfin cette poétesse là qui allait modestement participer au modeste événement local de la Librairie de Paris à Sainté, avoir le plaisir de rencontrer plein d'autres auteurs locaux, d'échanger avec M. Lionel Bourg, qui lui sera présent le samedi, c'est un poète plus connu ! (vous vous rappelez, le sketche de Coluche, "plus blanc que blanc", et ben, y'a des poètes un peu plus connu, tout est question de relativité, mais là, j'arrête, parce que je suis pas matheuse). Du reste je suis contente de citer M. Bourg, parce que je suis en train de lire un de ses reccueils et il me plait plutôt... j'aurais vraiment eu plaisir à causer avec un poète un peu plus connu. Je l'aurais mieux connu, moi tout au moins. Bon ben niquedouille, je vais passer ce samedi là en compagnie de mon non moins méconnu ami de coeur, en haute-loire. Pas besoin de réfléchir longtemps pour savoir que je n'y perds pas au change... 

Ah, c'est dur de sortir de l'anonymat (enfin bon, se faire un nom, soyons clairs, n'a jamais été un but pour moi, ça n'est pas ça que j'avais en tête, et puis dès qu'on est un peu connu on a du monde sur le dos, sans façon...). Par contre, se faire offrir une jolie occasion sympathique comme tout de partager, échanger, découvrir, déconner, pour se la faire oter de la bouche aussi sec, quel dommage, quelle couillonnade, si vous me permettez.  Mais bon et rebon.

Bon ! Maladresse, débordements d'emplois du temps, manque de place, c'est que ça prend de la place une poétesse avec ses deux petits livres jumaux, en plus si ça fait venir personne... bon. En plus je crois que j'ai grossi...

Quelle perte d'énergie inutile tout ça...aurai-je même dû écrire ceci ? Oui, j'aurais dû, parce que voici le rebon :

Rebon !

J'ai ressorti mes classeurs d'ateliers d'écriture, ceux où je garde tout un tas de petites annotations malignes, ceux où je consigne, découpe, propose, ceux dans lesquels nous attendent mille et une idées déclencheuses pour nos petits ateliers de Bourg dont personne ne parlera, MAIS qui nous apporteront beaucoup de plaisir, de bons moments de rire, de partage, de doute, de questionnement, de simplicité, tout ce qui fait la vie en groupe. Je les ai regardés, touchés, ouverts, fouillés, et puis aussi les livres dans lesquels souvent je pioche quelques idées, et j'ai eu l'espoir immense, et toujours modeste, de faire avec tout cela plaisir à d'autres qu'à moi, ensemble. Presque je refuserai le conformisme, de celui qui dit "tu fais des ateliers, oh trop bien, il faut absolument que tu préviennes la presse, que tu sonnes les trompettes locales, c'est le moins..." Ah bon ? Même ça je me demande... oui bien sûr, c'est un "moyen de communication de masse", la presse. Mais la presse, elle s'en fout tellement que c'en est risible. Elle envoie ses collaborateurs locaux qui ne savent quoi dire ni quoi penser, et puis entre le mot qui sort de votre bouche et celui qui est imprimé, parfois un monde s'insinue que vous n'aviez pas soupçonné... hé hé, la presse... Bon sang mais qu'est ce que j'ai contre ce monde, allez vous dire. Mais tout, tout !!! Je refuse de m'abonner à la connerie, de pointer à la bêtise, de supporter la malhonnêteté, de cautionner l'hypocrisie, ah, l'ypocrisie. Tout. Par contre bien sûr, je veux bien tenter d'aimer mon prochain, au mieux que je peux, et tant qu'il ne me donne pas une bonne raison de me méfier de lui. Tout ça est difficile et un bel exercice d'équilibrisme. Nous nageons dans un mode d'inégalités, y'a pas un couloir de natation qui est dessiné pareil, allez après ça vous y retrouver et expliquer à vos petits... Je le sais bien, que je suis pas une boule d'optimisme et de positivisme. Je ne cherche même pas à l'être. Si c'est bon, si c'est beau, je sais le reconnaître, et l'aimer, et le promouvoir. Je n'irai pas plus loin.

Un petit poème, c'est pas la peau des yeux de la mer à boire, un p'tit poème, c'est quelques mots d'amour sur un lit de secondes...

Je vous adresse un élan d'affection gratuit et bienveillant, à vous qui viendrez... et mon invitation ne sera pas annulée de mon fait, je vous le promets.

De toute façon, personne ne lit ce blog, pas vrai ?

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 17:29

DSC00427.JPG

1/ Le 9 mars 16h Mafana Café à Annonay, lecture croisée de poèmes avec Daniel Rivel (organisé par la Hulotte, ma librairie préférée...) - http://mafanacafe.c4.fr/

2/ Le 30 mars à la Librairie de Paris à St Etienne, signature du livre "Donner Corps" avec d'autres auteurs du coin (et mon éditeur préféré : Abatos) - http://www.librairiedeparis.fr/infosprat.php

3/ Le 2 juin à Roisey, fête du livre ! http://www.livre-ensemble.fr/pages/programme.php

 

Bien à vous,

Joëlle

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 17:49

Article-Progres-Donne-Corps-191212--2-.jpg

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 10:11

 

Article Progres JS

 

 

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 20:15

Ce soir, cadeau. 

Dédicacé à toutes mes amies, cette poignée de femmes que j'aime tant...

Cadeau offert à moi par mon éditeur ABATOS, qui est comme un musicien pour un chanteur...

Salam et les mots... Joëlle

 

donner-corps.jpg

 

 

donner-corps-2.jpg

 

 

Repost 0
Published by Bojoy - dans A la Une
commenter cet article

Présentation

  • : La maison dans les pentes
  • La maison dans les pentes
  • : Ecriture, poésie, dessin, peinture, musique, culture, échanges de beauté, table tournante de poésie, partage de rêves...
  • Contact

Amis, bienvenue...

  "Music is the best" - Franck Zappa

Evarrach-e.jpg" En pays de plaine, traffic de collines.

C'est la règle." Henri Michaux - Poteaux d'Angle

 

Recherche

Texte Libre

n’ayez pas l’air de rien, n’ayez l’air de personne

ayez l’air de comprendre plutôt que l’air de contester

surtout n’allez pas contre le plus grand nombre

car bien que ficelé, le troupeau se divise en de multiples miroirs

et son identité de groupe n’est pas son bruit de couloir

son téléphone arabe n’est pas un son de cloche

surfez dans les images toutes faites et le mélange de genres

soyez massepain, confiture,

yaourt grec

que votre sucre s’allège que votre volonté soit faite

pour plaire à tout le monde il y a trop de monde

le monde est bien trop vaste

dans le plus petit village les voisins se connaissent-ils

se dévisagent-ils, qui les étrangers de la porte à côté,

se détestent-ils, qui les mutants les bien intentionnés,

vouloir se regrouper, certes, faire une société,

se la représenter matin midi et soir, croire, et puis

passer à côté

Pages

Catégories